Accueil > Communauté de communes > Communes > ST-ETIENNE

Présentation de la commune

 Présentation de la commune

 

La commune de Saint Etienne sur Chalaronne est située à l'est du canton de Thoissey, à la limite des cantons de Chatillon et de Saint Trivier sur Moignans. Historiquement elle faisait partie, comme tout le canton, de la principauté des Dombes mais l'administration la classe dans la région agricole de Bresse.

Sa superficie de 2099 hectares en fait la deuxième commune du canton après Saint Didier. Elle s'étend sur environ 5.5km d'est en ouest et du nord au sud.

La Chalaronne qui la traverse d'est en ouest reçoit sur sa rive droite la Glenne et sur sa rive gauche le ruisseau du bourg.

La topographie est assez accidentée, culminant au sud à Montpopier (261m) alors que Tallard ne se trouve qu'à 185m.

On peut distinguer trois types de terres agricoles:

- Les zones humides en bordure de la Chalaronne surtout utilisées comme prairies et peupleraies.

- Les terrasses parfois difficiles à travailler à cause de la pente et occupées par des prés et des bois.

- les plateaux: bonnes terres agricoles pour les céréales, le colza, les cultures fourragères.


Plan de St Etienne sur Chalaronne

  ( Cliquez ici )

Le bourg est groupé autour de l'église et de la mairie, le long de la Chalaronne et de la D75. Les nombreux hameaux parfois assez importants peuvent aussi se résumer à une ou deux habitations.

La population de 1048 habitants au recensement de 1980 n'en comptait que 810 en 1952 et avait culminé à 1639 personnes en 1851. En 2003, 1309 habitants ont été recensés et on en compte aujourd'hui 1437.

Dans le domaine artisanal, on peut signaler quelques entreprises: maçonnerie, charpente, commerces, réparation automobile, etc...

La commune a une vocation assez marquée pour le tourisme vert. La pêche y est active dans la Chalaronne et dans l'étang Charles Bailly aménagé à l'emplacement d'une gravière qui a servi à la construction du TGV. Les sources ont permis l'installation d'élevages de poissons par la société de pêche et la fédération départementale: esociculture (brochets) à Graboz et espèces naturelles aux îles. Une société de chasse regroupe environ 50 personnes mais le gibier se raréfie. Les résidences secondaires principalement achetées par des lyonnais sont surtout fréquentées en été.

Des associations se sont créées pour pratiquer le tennis ou le football, des cours de gymnastique  et une initiation à la country sont dispensés à Saint Etienne sur Chalaronne.