Accueil > Garnerans et Illiat

GARNERANS

L'Eglise :

Sous le vocable de Saint Jean-Baptiste, elle fut construite par Claude CACHET, seigneur de Garnerans, et consacrée en janvier 1691. La famille de Garnerans nomma par la suite à la cure.

Cette église ne comportait d'abord qu'une nef, un choeur et une sacristie au nord; sur un côté de la nef, il y avait l'autel de la Vierge, et du côté opposé l'autel de Saint-Jacques et Saint Philippe. Le clocher, abattu pendant la Révolution fut reconstruit en 1821 avec la couverture de tuiles écaille que l'on voit encore aujourd'hui.

Deux chapelles latérales furent édifiées ensuite sous le règne de Louis-Philippe; Leurs Vitraux ne furent installés que vers la fin du XIXème siècle. La sacristie actuelle fut construite en 1861.

A l’intérieur de l’Eglise :

- La Croix de Procession : Sculpture en bois doré avec le Christ entièrement doré, cette sculpture est en très bon état. Elle est composée d'une petite croix rayonnante au croisillon. L'église de Garnerans très riche dans son intérieur se compose par de très belles niches.

- La statue Saint Jean-Baptiste : Statue de bois peint haute de 134cm. Un agneau figure à sa gauche, quelques doigts sont manquants.

- La statue de la Vierge : Statue de bois peint et doré haute de 113 cm.

- Statue du Grand Christ en croix : Bois peint daté du 14 Mars 1702 (il est placé dans le fond du choeur).

- Peinture de la vierge et Saint Dominique : C'est de l'huile sur toile, signé AD.de Boucheville 1863. Dimensions hors cadre : hauteur de 208 cm, largeur de 137 cm.

Les Croix :

Cinq croix de pierre ont été érigées à Garnerans, leurs fûts ont tous été restaurés au cours du XIXème siècle. Elles se caractérisent par un socle très étroit.


- Croix du Bourg : elle est gravée sur son socle: CROIX JUBILE 1804.

- Croix du carrefour de la Vernay : on peut y lire : CROIX JUBILE 1826.

- Croix ROMANS (ou " des bois ") : bénite le 24 mai 1790.

- Croix du cimetière : belle croix ancienne en fer forgé.

- Des deux autres croix, l’une porte l’inscription : CROIX DES DEBOST 1827, l’autre est dépourvue d’inscription et se trouve aux Leynards.

Le Pont de Halage :

Sur la levée de l'Avanon en bord de Saône.

Très beau pont en pierre, arche unique du XIX° siècle, édifié en prévision du barrage fait peu après, et qui rehaussa le niveau de la Saône de près d'1,50 m à Garnerans.

ILLIAT

L'Eglise :

L'Eglise d'Illiat, sous le vocable de St Symphorien martyr, est pour l'essentiel du XII° siècle, avec un clocher de style romano byzantin, reconstruit vers 1870 sur un allongement de la nef.

La principale richesse de cette église est certainement l'arcature de son abside romane, retombant sur 6 chapiteaux et colonnettes, formant 7 arcades, dont 3 sont ajourées et 4 sont ornées de fresques murales datées du XII° siècle.

Restaurées en 1996, elles sont parmi les plus anciennes du département (classées aux Monuments Historiques).

Eglise ouverte de 10h à 18h, sauf l'hiver.

Le Château de Pionneins (Privé) :

Cette maison forte de 1825 est transformée en villa moderne au XIXème siècle avec un remarquable pigeonnier.

Une superbe allée de tilleuls mène au château.

Les pigeonniers (Privés) :

Ce sont des tours carrées, généralement en pisé, surmontées d'un clocheton.

- Celui du Colombier est en pisé et en briques. Il n'a qu'un étage. SA toiture porte un clocheton coiffé d'un épi de faîtage en terre cuite. La façade sud st percée de deux portes étroites : l'une au rez-de-chaussée, l'autre, voûtée, au premier. Les nichoirs sont creusés dans l'épaisseur du mur, certains sont masqués par des plaques de bois percées d'une ouverture circulaire ou triangulaire.

- Celui de la Collonge est plus haut et plus vaste. Il a lui aussi deux portes : l'une au rez-de-chaussée, l'autre au premier.

- Celui de Pionneins (ferme du château) est plus petit et sans doute plus récent (fin XIX°). Il a deux entrées jumelées au rez-de-chaussée. Portes et fenêtres sont encadrées de briques.

>> Et plusieurs fours à pain visibles pendant la Journée annuelle des Fours à Pain (prochaine le 26 avril 2009) <<